Je ne sais pas pour toi mais es-tu du type à essayer de garder la routine du dodo durant la semaine de relâche, pour toi autant que les enfants?

Chez nous, j’ai tendance à relâcher comme on dirait. Pas toujours une bonne idée. 

Je suis vraiment le type de maman poule, protectrice, pas trop discipline, alors je peux vous dire que dans mon cas, je me retrouve souvent à faire dodo avec mes enfants quand ils me font des beaux yeux.

Pour mon fils, on a dû, ou plutôt j’ai choisi, de me coucher avec lui pour l’endormir pendant longtemps.

Bonne chose ???  Probablement pas.

Parce qu’après ça j’ai vécu pleins d’émotions montagnes russes.

Premièrement parce que t’as la communauté de mère autour qui ont tous leurs mots à dire:

 »ben voyons, couche-le et sort de la chambre… le mien y dort tous seul… moi je fais ceci, moi je fais ça.  »

Et ça arrête pu cette histoire-là !!!! 

Puis là tu commences à te poser des questions et tu te mets à essayer pleins de méthodes internet, le 5-10-15, la barrière, la lumière, la musique, la chaise musicale, les dessins dans le dos, les chatouilles, les histoires et en plus, tu commences à te sentir poche.

La réalité est qu’on est tous des adultes responsables et que le parenting vient pas avec un mode d’emploi.

Deuxièmement, poses-toi les questions suivantes :

  • Est-ce que la routine du dodo est rendu un problème pour toi?
  • Est-ce que la routine du dodo est en train de créer des conflits de couple?
  • Est-ce que ce que tu fais ou ne fait pas affecte la santé mentale ou physique de ton enfant?
  • Est-ce que toi tu es rendu une zombie parce que ton enfant dort pas bien?

Si la réponse à toutes ces questions est non… alors JE te dis : Pourquoi changer une formule gagnante? Qui sont tout ces gens pour te dire que tu ne fais pas correctement?

Mais si la réponse est oui et que tu aimerais de l’aide, continue de lire, je vais te donner des trucs que j’ai appris, essayer et partager avec d’autres qui ont bien fonctionné. Pas pour tous évidemment, parce qu’oublie pas que toi et ton enfant êtes des personnes uniques et ça ne veut pas dire que si ça fonctionne pour un, ça va fonctionner pour l’autre, mais l’important c’est d’essayer!

Avant, un peu d’éducation.

Pour commencer, même si le sommeil est un processus physiologique naturel, le sommeil n’est pas inné, on doit apprendre à dormir comme on apprend à marcher. Les habitudes de sommeil sont enseignées à l’enfant par les parents dans leur action de dire à l’enfant quand et comment dormir.

Chez l’enfant, c’est très important car le sommeil aide à la croissance, au développement et à la maturation du cerveau.

Chez l’adulte c’est tout aussi important pour récupérer de l’énergie, réguler l’humeur et le stress, aider au stockage des nouvelles connaissances de la journée, restaurer la peau, les muscles, les os, éliminer les toxines et j’en passe. Ce n’est pas pour rien qu’on appelle ça un sommeil réparateur.

La mélatonine commence à être sécréter dans le corps durant la soirée pour permettre l’endormissement. Lorsque les signes d’endormissement arrivent, (bâillements, picotement des yeux, frisson) c’est important d’être déjà prêt et non pas de commencer la routine du dodo, c’est-à-dire d’aller se laver, mettre le pyjama et brosser les dents parce que la fenêtre des signes est très courte et si on la manque, ça peut prendre un autre 1.5 heures avant que les prochains signes réapparaissent et que l’enfant soit prêt à s’endormir.

La mélatonine est naturellement produite par notre corps. Ce n’est pas un supplément que je recommande à la légère car il n’y a pas vraiment d’étude qui démontre que c’est 100% inoffensif chez l’enfant.  Je le suggèrerais en situation particulière et pendant un court laps de temps pendant qu’on aide à la rééducation.

Voici quelques petits trucs:

  1. S’assurer que l’environnement est favorable au sommeil : chambre propre, pas surcharger de jouets, des couleurs relaxantes et bien aérée.
  2. C’est important de régulariser l’horaire de sommeil selon l’heure de levé et le besoin de dormir. Même si on a eu des problèmes à dormir le soir d’avant, afin de régulariser, il faut se lever à la même heure à chaque jour.
  3. Tamiser graduellement les lumières durant la soirée pour préparer le corps au couché.
  4. S’il y a problème d’insomnie, il est conseillé d’éteindre tous les écrans au moins 1 heure avant le dodo (téléphone, ordinateur, télévision, jeux électronique) car la lumière des écrans ralenti la production de mélatonine.
  5. Éviter les bains trop chauds juste avant le coucher car pour favoriser l’endormissement, la température corporelle doit s’abaisser.

Savais-tu que la banane est une très bonne collation pour favoriser l’endormissement? Elle stimule une hormone qui favorise le sommeil. On peut manger une demi à une banane complète comme collation.

Masser les pieds avec de la lavande et en profiter pour masser les gros orteils car c’est là que ce trouve l’épiphyse qui aide à la production de la mélatonine.

Si tu penses que toi ou ton enfant vivez de l’anxiété de séparation, les fleurs de Bach sont un bon outil pour aider à calmer les émotions d’anxiété. Chez certaines personnes, juste le fait de passer de l’éveil au sommeil est comme une perte de contrôle et peut être anxieux. Les fleurs de Bach pourront aussi aider dans cette situation.

 

Plus tôt j’ai parlé d’avoir une chambre bien aérée mais j’aime beaucoup aussi l’utilisation d’un diffuseur pour diffuser certaines huiles essentielles qui favorisent la relaxation comme mentionné plus tôt la lavande, le vétiver, petit grain et la camomille romaine.

Alors voici, ce sont tous des petits trucs et enseignements que j’ai appris et partagé. J’espère qu’un de ces trucs fonctionnera pour toi.

 

N’hésites pas à me partager tes trucs si tu veux et si tu as besoin d’aide, je t’invite aussi à communiquer avec moi.