As-tu le pouce vert ?!?

Selon le Wiktionnaire avoir le pouce vert ça ne veut pas dire avoir le pouce d’un ogre comme Fiona dans Shrek mais ça veut dire : Avoir des aptitudes pour la culture des plantes. Je peux te dire que moi, je n’ai définitivement pas cette aptitude-là! Ma mère par contre, elle, a le pouce vert. Notre salon de maison, quand j’habitais chez mes parents, avait toujours l’air d’une serre à plante. Le terrassement autour de la maison était impeccable, rempli de fleurs de toutes les couleurs. On avait aussi un beau grand jardin et il y avait toujours assez de légumes pour pouvoir en donner.

En parlant de jardin, je dois te dire que je suis pas mal fière de mon jardin de l’an passé. Regarde-moi ça :

 

J’ai même très hâte de recommencer mon jardin cette année. Pendant le mois de Mai, je vais te partager comment j’ai fait pour avoir un aussi beau jardin.

Malgré que je n’ai jamais eu le pouce vert, mon intérêt pour les plantes remonte à très loin. Quand j’avais 7 ans, je fabriquais des potions magiques avec des fleurs et feuilles de toutes sortes que je laissais macérer dans de l’eau. Je les enterrais juste au bas d’un tronc d’un arbre et je laissais ma potion là jusqu’à ce qu’une pleine lune passe, ouf…. Une chance que je n’avais pas de petite sœur ou petit frère pour tester mes potions!

C’est probablement pourquoi j’ai  »tripé » quand j’ai fait le cours de phytothérapie, l’étude des plantes, pour aider le corps à se nettoyer, à se renforcer et aussi pour l’aider à équilibrer et nourir ses différents systèmes. 

J’adore utiliser les plantes dans ma pratique car c’est comme de la nourriture pour le corps mais en concentré. Je les utilise beaucoup dans la prévention, pour soutenir des systèmes en faiblesses et aussi pour faire du nettoyage de toxines dans le corps.

Comme par exemple :

J’utilise le gingembre en tisane pour apaiser mon système digestif. Mais il est aussi un très bon aide pour un symptôme aigue de PMS. Regarde mon témoignage du mois de Mai sur ma page Facebook pour en savoir davantage.

As-tu déjà essayé le Maca quand tu t’es sentie stressé, fatigué ou que tu te sentais irritée? C’est un bon tonique.

Quand je sens une faiblesse du système immunitaire, un petit chatouillement dans la gorge, mon premier réflexe est de stopper l’infection qui arrive avec l’Hydraste du Canada, un bon antibio naturel.

Il y en a tellement d’autre que j’utilise régulièrement comme la menthe poivrée, le mahonia à feuille de houx, le framboisier, la camomille et j’en passe.

Le travail des plantes est de travailler en harmonie avec les processus naturels du corps. Je vous le répète souvent, le corps est une machine incroyable. C’est à nous de lui donner les outils pour l’aider.

Je te laisse sur une petite réflexion : Savais-tu que les médicaments sont faits à partir de l’ingrédient actif d’une plante qui a été isolé en laboratoire et copié synthétiquement?

Voici deux exemples : L’aspirine, composée d’acide acétylsalicylique contenu dans l’écorce de saule blanc, utilisé depuis le Moyen-Âge comme anti-douleur efficace et la morphine, l’antidouleur parfois indispensable en soins palliatifs, est issue du pavot.

Je ne suis pas en train de te dire que les médicaments ne sont pas nécessaires mais plutôt, si tu pouvais utiliser une plante à la place, tu aurais peut-être moins d’effets secondaires!

Viens me voir en consultation pour savoir si je peux t’aider avec des symptômes qui t’achalent.